Archives. Club pour l'UNESCO de Fribourg
Accueil. A propos. Agenda. Galeries photos/vidéos. Liens. Contact.

  WWW.UNESCO-FRIBOURG.CH

2017


Juillet 2017


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2017  >>


Janvier 2017


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport final 2016  >>



2016


Août 2016


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2016  >>



Janvier 2016


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport annuel final 2015  >>



2015


Juillet 2015


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2015  >>



Mars 2015


Vidéo : Spectacle multiculturel de chant, musique et danse, le 12 octobre 2014 au Nouveau Monde à Fribourg >>



«Concours de lecture à haute voix pour les enfants de 7H». Article paru dans La Liberté le 16 janvier 2015 >>



2014


Juillet 2014


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2014  >>



2013


Août 2013


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2013  >>


2012


Novembre 2012


Interview de M. Jean-Baptiste de Weck, membre fondateur du Club pour l’UNESCO de Fribourg



Août 2012


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2012  >>



Mars 2012


Document : Fribourg 2011 - une ville pour “vivre ensemble”  >>


Article paru dans le journal “1700”, par Laurence Deillon >>



Février 2012


Club pour l’Unesco Fribourg (Suisse) - Rapport 2011  >>



2011


Septembre 2011


Déclaration de Genève >>



Juin 2011


Articles de presse :


Journal "1700"  >>



Le groupe fribourgeois de soutien aux migrant es (+ lettre au Conseil d'Etat fribourgeois  >>




Mai 2011


Match de football avec des requérants d’asile, pour commémorer les 50 ans d’Amnesty International >>



Exposé de M.Celeste D. Ugoshukwu >>


Articles de presse :


Sem. diversité culturelle >>

Freiburg bei Integration >>

Ville et intégration >>



2010



10 Septembre 2010


Le Club pour l'UNESCO de Fribourg s’engage pour plus de tolérance - Der UNESCO Club Freiburg wirbt für Offenheit 


Article en français >>

Article en allemand >>





27 Août 2010


Activités réalisées par le Club pour l'UNESCO de Fribourg en 2010.




19 Juillet 2010


Manifestation nationale contre le racisme et la discrimination : « Halte aux renvois vers la Grèce » (avec Galerie photos).




19 Juillet 2010


Un pas en avant dans le rapprochement entre la Ville de Fribourg et la "Coalition mondiale des Villes contre le racisme"




7 Juin 2010


Cérémonie de deuil en mémoire des requérants d’asile décédés lors de leur renvoi forcé...




23 Avril 2010


Une « Place de la Discorde »  à Neuchâtel en 2011 ?




23 Avril 2010 :


Entretien avec Mme Isabelle Chassot, Conseillère d'Etat ...




23 Avril 2010 :


L’école fribourgeoise et l’accueil des élèves migrants




26 Février 2010


Interview de Mme Irina Bokaova, directrice générale de l'Unesco




25 Janvier 2010 :


"Rapport annuel 2009 du Club UNESCO Fribourg, activités réalisée en 2009 ..."



13 Janvier 2010 :


"Manifestation du 10 décembre en l’honneur de la journée internationale des droits de l’homme"



13 Janvier 2010 :


"Votation fédérale du 29.11.09"





2009


10 Décembre 2009 :


"Qui a peur des populistes ?", article paru dans le journal "La Liberté"



1er Décembre 2009 :


Fribourg a refusé d’adhérer à la « Coalition mondiale des villes contre le racisme ».



7 Novembre 2009 :


Interview de Andrea Wassmer, Présidente du Club UNESCO Fribourg




2008


Le Club a réalisé ou lancé les activités suivantes



Droits des requérants d'asile et des étrangers


Migrants


Coalition Mondiale des Villes contre le racisme


Ecoles associées de l'UNESCO


Culture et diversité culturelle


Soutien à des projets de tiers


Participation à des manifestations de tiers


Partenariats


Assemblée générale du Club


Assemblée générale de la Fédération suisse des Clubs UNESCO




Copyright © Unesco-Fribourg.ch - Tous droits réservés. Site créé par TOMA Solutions Internet ©

Archives - 27 Août 2010

Club pour l'UNESCO de Fribourg (Suisse)

Activités réalisées par le Club en 2010


Fondé en l’an 2000 par un groupe de citoyens du monde résidant à Fribourg, le club s’efforce depuis son origine de servir la cause de la diversité culturelle, du respect des droits de l’homme et de la construction de la paix. Il souhaite faire rayonner les idéaux de l’UNESCO sur le plan local. Ses membres cotisants (une bonne soixantaine) sont eux-mêmes presque tous engagés dans d’autres associations ou projets de caractère international sur un plan éducatif, culturel, social ou humanitaire.

Une fois par mois, le  Club invite ses membres par courriel à la séance de son Comité élargi, permettant à ceux qui le souhaitent de participer aux activités et de rejoindre le comité élu par l’assemblée générale annuelle.  Les séances du club sont  présidées par Mme Andréa Wassmer, personnalité imbriquée dans la vie culturelle et politique de la Ville et du Canton. Elles ont lieu au siège de l’Institut Interdisciplinaire d’Ethique et des Droits de l’Homme (IIEDH) que coordonne M. Patrice Meyer-Bisch, vice-président du Club. Grâce à cette large ouverture, le club atteint un certain rayonnement, favorisant une coopération pratique avec des milieux différents et développant l’esprit d’initiative.

Le Club est en relation permanente avec Mme Madeleine Viviani, secrétaire générale de   la Commission suisse pour l’UNESCO et avec les autres clubs pour l’UNESCO établis en Suisse. Il a eu en 2009 la satisfaction de voir l’un de ses membres, Mme Corinne Ziegler accéder à la présidence de la Fédération suisse des Clubs pour l’UNESCO (FSCU). Il participe sur le plan international à l’activité de la Fédération Mondiale des Associations, Centres et Clubs UNESCO (FMACU) et de sa branche régionale européenne, la FEACU.

Regroupées selon l’ordre chronologique, les activités du Club ont été les suivantes en 2010 :


l. Le 11 janvier Mme Andréa Wassmer, présidente du club, souhaite la bonne année aux membres et à l’UNESCO, se réjouissant de voir pour la première fois une femme, Mme Irina Bukova, accéder à la direction générale de l’Organisation. Elle présente au Comité élargi le calendrier du patrimoine mondial offert par Mme Francesca Gemnetti, présidente de la Commission suisse pour l’UNESCO, qui décrit les dix objets situés sur le territoire suisse. Elle se réjouit enfin de voir le club exister sur internet,  et invite les membres à consulter le site http://www.unesco-fribourg.ch et à le nourrir.  Isabelle Savopol et le Secrétaire sont priés de résumer après chaque séance les principales décisions prises par le comité pour les y faire figurer. Elle se réjouit de souhaiter la bienvenue à de nouveaux membres venus en particulier d’Irak (Mme Lusia Markos Shammas) et de Tunisie (MM.Yascine Dhif et Belgacem Thebti).

2. Le 21 janvier la Présidente et plusieurs membres du club participent à la cérémonie religieuse de solidarité organisée à la cathédrale de Fribourg avec la Communauté haïtienne de Fribourg en mémoire des victimes du terrible tremblement de terre survenu à Port-au-Prince le 12 janvier.

3. Le 29 février est lancé à Fribourg avec l’Académie des Quartiers l’Atelier Portfolio, bilan de compétences pour jeunes, un projet pilote de 4 jours avec une accompagnatrice Portfolio et une éducatrice spécialisée, afin d’aider chaque participant à se rendre compte de ses compétences. Une autre initiative de l’Académie des Quartiers est la constitution d’un  Groupe de dialogue interculturel formulant un concept pour des forums pour jeunes provenant de régions différentes. Le Club est lié à l’Académie des Quartiers depuis son origine.

4. La coopération du club Unesco se renforce avec plusieurs partenaires qui poursuivent à Fribourg une activité militante ou d’information internationale. Le groupe de Fribourg d’Amnesty international partage avec le club les mêmes idéaux de respect du droit d’asile et des droits de l’homme. La Bibliothèque interculturelle Livre-Echange met à disposition des ouvrages écrits dans de très nombreuses langues parlées par les communautés d’origine étrangère établies dans la région. Elle organise aussi des séances de contes pour les enfants. Le Point d’Ancrage accueille  dans ses locaux de l’Africanum chaque mercredi des requérants d’asile en fin de droits, leur proposant un bon repas et leur offrant une occasion de se mieux connaître et de rencontrer des amis dans la meilleure tradition franciscaine.  Le Club des 4 vents lance avec succès à l’Université des cycles de conférences remarquables sur des thèmes de grande actualité politique et culturelle. Le Pont universel propose une activité pratique au Togo à des personnes fragilisées souhaitant retrouver une vie normale. La Galerie l’Aurore à Sorens en Gruyère organise des expositions, des projections de films, des conférences avec des artistes des différentes régions du monde. Elle célèbre en juin 2010 son 20ème anniversaire. Le Club IRO qui s’intéresse aux nouveautés locales dans le domaine économique et social, manifeste son soutien à notre activité.

5. Le 1er mars le Club, sensibilisé par l’un de ses membres originaire d’Amérique latine, décide d’écrire à l’UNESCO pour attirer son attention sur un projet concernant le site andin de « Los Glaciares » inscrit en 1981 sur la liste du patrimoine mondial à la demande de l’Argentine. L’ouverture d’une mine d’or, dans la zone chilienne voisine représenterait  un grave danger pour l’ensemble du site.

6. Le 13 mars, ouverture du Festival international de Films de Fribourg (FIFF) qui permet au public de partager pendant dix jours la vie de nombreux peuples du monde. Cette année une place importante est réservée au cinéma russe, Le directeur Edouard Weintrop et la Présidente Ruth Lüthi peuvent se  réjouir de l’important succès obtenu.

7. Le 20 mars Nicolas Nagy et Jean-Baptiste de Weck représentent le club à Berne à l’assemblée générale de l’Observatoire suisse du droit d’asile et des étrangers. A cette occasion ils soutiennent la proposition faite par Mme Maja Wicki d’organiser à Berne le 17 avril une cérémonie de deuil à la suite du décès d’un jeune Nigérian de 27 ans brutalisé à Kloten le 17 mars lors d’un renvoi forcé de requérants d’asile déboutés. Une lettre au Conseil Fédéral s’élevant contre la violence exercée par l’Etat contre des personnes sans défense sera proposée à la signature des membres du club.

8. Le 24 mars s’ouvre au « Centre le Phénix » l’Assemblée générale ordinaire du Club. La Présidente Andréa Wassmer est heureuse de saluer  la présence d’une quarantaine de membres et en particulier celle de Mme Madeleine Viviani, secrétaire générale de la Commission suisse pour l’UNESCO qui félicite chaleureusement le club pour son engagement et son activité. Le rapport financier présenté par le trésorier Bernard Roussel étant approuvé, l’Assemblée soutient l’important projet proposé par le Club pour l’UNESCO de Genève qui accueillera du 9 au 11 décembre 2010 au Centre des Congrès de Genève le 1er congrès de la Fédération Européenne des Associations et Clubs UNESCO (FEACU) tenu en Suisse, pour traiter le thème « Les droits de l’homme et la diversité culturelle ». Il formule ses vœux de succès à Doris Neuenschwander, présidente du Club de Genève. L’appui financier de l’UNESCO doit être encore confirmé. L’ordre du jour étant épuisé, la Présidente a l’honneur de donner la parole à la Conseillère d’Etat Isabelle Chassot, directrice de l’Instruction publique, de la Culture et des Sports, qui prononce un exposé sur « L’école fribourgeoise et l’accueil des élèves migrants ». L’effort accompli par l’école obligatoire en faveur des enfants migrants qui représentent 137 nationalités différentes et environ  17% de l’effectif est important. Une aide est apportée à une partie d’entre eux  pour les aider à apprendre les langues enseignées (le français ou l’allemand). Pour l’ensemble du Canton cet appui requiert l’équivalent de 42 enseignants à plein temps. De nombreuses questions sont ensuite posées à Mme Chassot et à sa collaboratrice Mme Elisabeth Weissbaum.

9. En avril la presse annonce l’installation à Fribourg de la Commission de prévention de la torture, auprès du département de droit pénal de l’Université. Nommée par le Conseil fédéral, la Commission est présidée par M. Jean-Pierre Restellini. La Commission aura un droit illimité de visite et de contrôle, sans préavis, de toutes les institutions dans lesquelles des personnes sont privées de liberté.

10. Le 7 avril le quotidien « Le Temps » publie un article présentant le projet de l’artiste Georg Schneider de créer en 2011 sur une place publique un gigantesque cube noir pour marquer le millénaire de la ville de Neuchâtel. Le club décide lors de sa séance du 12 avril d’adresser une lettre de lecteur au Temps, signée par la Présidente, pour éviter une nouvelle offense au patrimoine culturel et religieux musulman.

11. Le 17 avril Jean-Baptiste de Weck et plusieurs membres du club participent à Berne à la Heiliggeistkirche proche de la gare à la Cérémonie de deuil préparée par Maja Wicki en mémoire du jeune requérant d’asile Nigérian Joseph Ndukaku Chiakwa décédé à Kloten le 17 mars 2010. Des artistes nigérians (Pat Santchi) et Suisses (Silvio Ballinari et Ruedi Wettstein) manifestent par leurs chants expressifs et leurs interventions brèves et émouvantes la solidarité unissant tous les participants aux familles des victimes des renvois forcés. L’intervention remarquable du Chanoine Claude Ducarroz, prévôt de la cathédrale de Fribourg et de Céleste D.Ugoshukwu, ancien étudiant de notre Université parlant au nom de la Diaspora nigériane ont vivement ému l’assemblée. De nombreuses personnes présentes ont  signé la letttre de protestation adressée à la conseillère fédérale Eveline Widmer Schlumpf.

12. Dans la matinée du 23 avril s’ouvre à Berne le colloque  préparé par l’Association suisse pour les Nations-Unies (APNU), avec le concours du Département fédéral des Affaires étrangères sur le Conseil  des Droits de l’Homme qui a été établi en 2008 à Genève par l’ONU. Jean-Baptiste de Weck y participe pour le Club. M. Reto Wehrli, nouveau président de l’APNU et le prof. Walter Kälin expliquent les progrès obtenus dans des pays comme le Népal ou le Kenya qui ont adopté des lois protectrices. Il faut former des médiateurs et des juristes respectueux des droits de l’homme, créer partout des équipes.

13. Le 23 avril la Journée internationale du Livre et du Droit d’auteur est célébrée de 16h00 à 18h00 dans la zone piétonne de la rue de Romont à Fribourg. Le club et ses partenaires de la Bibliothèque interculturelle LivrEchange et de la Croix-Rouge fribourgeoise proposent un spectacle vivant aux passants. L’appel lancé par André Dembinski a intéressé de nombreux membres qui lisent dans la rue  à haute voix et dans leur langue maternelle des passages de leur livre préféré, ou déposent un objet personnel dans un flacon de verre du Musée de l’art intangible installé sur place dans un « container » ouvert au public.

14. Les 24 et 25 avril la Journée internationale de la Danse organisée par tous les ateliers de danse de l’agglomération attire beaucoup de monde sur la place Georges Python et à l’Espace Nuithonie à Villars-sur-Glâne. Notre membre Josefa Rueger a participé activement à cette réussite qui a réservé une place aux danses africaines, asiatiques et de différentes traditions européennes.

15. Les 24 et 25 avril la Section suisse d’Amnesty International (A.I ) tient son assemblée générale au Forum-Fribourg avec la participation de nombreux militants. La résolution proposée par  le Club Unesco est approuvée : A.I. écrira une lettre aux principales villes suisses, en particulier à Fribourg, pour les inviter à adhérer à la « Coalition mondiale des villes contre le racisme » qui a été lancée avec l’aide de  l’UNESCO.

16. Le 29 avril, dans les nouveaux locaux de l’AMAF (Association les Amis de l’Afrique) se tient une intéressante initiative de l’Académie des Quartiers : les élèves de Christian Berset à l’ECGF racontent de manière vivante leur séjour inoubliable au Burkina Faso, logeant dans les familles partenaires d’un lycée de Banfora. Ce rapport riche et bien illustré, permet une plongée dans l’humanité, invitant au partage.

17. Du 29 avril au 1er mai l’IIEDH organise à Fribourg un  colloque international sur le thème « L’enfant témoin et sujet : Les droits culturels de l’enfant ». Patrice Meyer-Bisch  a le plaisir d’accueillir de nombreux spécialistes du sujet et les représentants d’organisations non gouvernementales engagées, comme Les Amis du Docteur Janusz Korczak, ATD-Quart Monde, et Les Points de Cœur. Des expériences réussies dans des pays différents (au Brésil dans les favelas, ou en Italie dans les faubourgs de Naples), permettent de décrire de manière saisissante les résultats obtenus en coopérant avec les enfants défavorisés, utilisant le sport et l’alphabétisation pour les intéresser.

18. Du 3 au 9 mai le Festival international du Conte animé avec talent par notre membre André Dembinski accueille de grands conteurs, en particulier Yannick Jaulin (France) à l’ouverture et Mimi Barthélemy (Haïti) à la clôture. Le succès public lui est acquis.

19. Le 10 mai Roger Macumi, membre du Club annonce la constitution à Fribourg de l’association « Connexion Suisse-sses- Migrant.es » (CSM). Liée à l’o.n.g. « Franciscans International », elle a son bureau d’accueil rue de Morat 8,  au Couvent des Cordeliers. Son but est d’aider les migrants à collaborer entre eux et avec les Suisses, en créant des réseaux de défense des droits des migrants.

20. En mai, un camp multiculturel composé de 9 jeunes du Schönberg à Fribourg souhaitant se familiariser avec le développement durable est organisé par l’ « Académie des Quartiers » au Tessin avec la collaboration efficace du Club Unesco Ticino. Visite à Biasca de la start-up « Air light Energy », un prototype, et à Canobbio d’un institut de la Haute Ecole du Tessin (l’un des 25 laboratoires au monde testant les panneaux solaires). Soirée amicale à Cevio au Val Maggia,  avec 35 jeunes de la vallée et leurs ordinateurs.

21. Le 1er juin, MM. Antonio Altobelli et Nguyen Thanh Dung membres du Forum d’Intégration des Migrants et Migrantes (FIMM) invitent le secrétaire du Club à visiter dans le quartier de Tory à Fribourg les parcelles où sont cultivés avec succès les légumes appréciés en Extrême-Orient. Le FIMM souhaite organiser une plantation sur une plus grande échelle et sollicite l’aide du Club Unesco pour pouvoir disposer d’un terrain de 4000 m2 situé au bord d’une rivière dans un site accessible aux transports publics. Le projet est discuté par le Comité le  7juin : il sera soumis pour validation à l’Ecole Cantonale d’Agriculture de Grangeneuve.

22. Du 6 au 8 juin Corinne Ziegler participe à Gerona (Espagne), en compagnie de Doris Neuenschwander et Georgette Pugin, représentantes du Club de Genève,  à la réunion du Comité de la Fédération Européenne des Associations, Centres et Clubs Unesco (FEACU). Le but principal de cette rencontre présidée par Lionel Vinour (France) est la préparation du 1er congrès de la FEACU qui se tiendra à Genève en décembre 2010 ou en juin 2011. Il comprendra 4 ateliers et réunira les représentants des clubs et centres Unesco existant en Europe et en Amérique du Nord. La Fédération suisse (FSCU) pourra envoyer 17 délégués.

23. Du 7 au 13 juin FRIB’attente, qui regroupe des organisations chrétiennes catholiques et protestantes,  présente à l’Ancienne Gare la grande exposition de photographies de l’EPER sur les réfugiés. Les Pères Blancs du « Point d’Ancrage » offrent un repas à un nombreux groupe de requérants d’asile à l’Africanum. Des membres du club participent également aux conférences organisées au Temple protestant.

24. Le 17 juin Constanta Golovatiuc, doctorante, représente le Club au symposium national organisé à Lucerne par la Commission suisse pour l’UNESCO pour le lancement du Manifeste « Arts and Education ».

25. Le 22 juin  Max Muth et Jean-Baptiste de Weck représentent le Club à la réunion organisée à Berne par Alliance Sud  sur le thème des Objectifs du Millénaire de l’ONU.

26. Le 24 juin Nicolas Nagy se rend au nom du Club UNESCO à l’assemblée générale du FIMM-FR (Forum d’Intégration des Migrantes et Migrants, Fribourg). Il observe l’hésitation des membres (27 associations au départ)  à exprimer leur opinion, ne souhaitant pas envenimer le climat parfois hostile de certains milieux professionnels du pays, surtout envers les extra-européens. Le FIMM-Fribourg est utile sur le plan de la santé. Il a un projet en informatique, et de beaux locaux mis à disposition par l’AMAF. (Association les Amis de l’Afrique),

28. Le 28 juin le Secrétaire du Club participe avec trois autres membres du Groupe de Fribourg d’Amnesty international à une visite du centre de La Poya pour requérants d’asile déboutés et en fin de droits. Les locaux, oû vivent 75 personnes d’origine extra-européenne en majorité, sont défraîchis. L’atmosphère est lourde. Lors de la discussion avec des requérants africains et kurdes se manifestent des sentiments de découragement, de colère et d’impuissance. Les pensionnaires de La Poya sont désoeuvrés mais ils peuvent avoir des contacts et dormir à l’extérieur. Certains d’entre eux, qui sont là depuis des années, rendent la situation encore plus pénible pour les autres. La politique d’asile étroitement réglementée de la Suisse est-elle conforme aux droits de l’homme ? Le concept de ces « prisons ouvertes » devrait être analysé. Les efforts déployés par « Le Point d’Ancrage » et la Bibliothèque interculturelle Livr-Echange pour créer des liens sociaux sur le plan local entre Suisses et étrangers sont à saluer.

29. Le 30 juin la Présidente réunit au Centre Le Phénix le groupe de travail chargé du site internet du Club pour faire le point sur la 1ère année d’existence de ce site. Notre WebMaster Marc Tornare accepte d’apporter quelques améliorations, Isabelle Savopol travaillera désormais en duo avec Stéphanie Casarin ; les deux étudiantes se partageront le dédommagement financier offert par le Club.

30. Le 30 juin la Commune de Fribourg accepte la proposition du Club Unesco transmise au Syndic M. Pierre-Alain Clément par la Conseillère générale Martine Morard : afin d’étudier une adhésion de Fribourg à la Coalition mondiale des villes contre le racisme  Tatjana Chardonnens et Laurence Deillon,  étudiantes recrutées par Sarra Magri avec l’aide du professeur Marc-Henry Soullet, prépareront le document sur les activités menées par la Commune pour favoriser l’intégration des étrangers et la lutte contre le racisme. C’est un premier signe encourageant donné par les Autorités Communales en faveur de ce projet soutenu par le club depuis 2008.

31 Le 5 juillet le Club discute avec deux femmes de théâtre Mme Laure Bourgknecht et Mme. Marianne Freidig de la possibilité de présenter en français et en allemand à la jeunesse fribourgeoise  une pièce de théâtre sur les problèmes humains vécus par les migrants. Un groupe de travail se constitue et fera une proposition concrète en coopération avec le groupe local d’Amnesty international. L’adaptation au théâtre de récits relatant l’expérience vécue par des familles étrangères sera étudiée (p.ex. « Le chameau dans la neige » aux Editions d’en Bas à Lausanne).

32. Le 5 juillet le Club décide de prendre contact avec les partenaires locaux intéressés pour créer à Fribourg un Groupe de soutien représentant les intérêts humanitaires des requérants d’asile auprès des Autorités. Nicolas Nagy et Jean-Baptiste de Weck sont chargés de prendre contact avec les partenaires comme Amnesty International, le Point d’Ancrage, la Bibliothèque interculturelle LivrEchange, Connexion Suisse-es Migrant-es, l’Académie des Quartiers etc.

33. Le 30 juillet le projet de Jardin de légumes exotiques est remis par le Secrétaire à M. Joseph Emmenegger,  directeur par intérim de la Haute Ecole Cantonale d’Agriculture de Grangeneuve et chef de la Section animale et végétale. Il l’examinera avec ses collaborateurs.

34. Le 11 août, puis le 28 septembre se tiennent à Fribourg à  l’Africanum des réunions  de membres du « Groupe de soutien » mentionné au paragraphe 32. Nicolas Nagy est prié de préparer le terrain avec l’ORS (Organisation für Regie und Spezialaufträge) chargée par les Autorités fédérales et cantonales de prendre la responsabilité du logement, de la santé et de l’entretien des personnes désireuses d’obtenir l’asile en Suisse. Il faut relever que chacune d’entre elles a son avocat. A la fin de 2009, il y avait 1274 personnes en procédure d’asile dans le Canton.  A ce chiffre il faut ajouter les 70 requérants déboutés qui n’ont pas encore quitté le pays et qui sont en principe logés au Centre de La Poya à Fribourg où ils passent des mois, parfois des années, difficiles en raison du désoeuvrement et de l’aide minimale (10 francs par jour) qui leur est accordée. Roger Macumi, au nom de l’association Connexion Suisse-s Migrant-es (CSM) est chargé de préparer une liste de revendications et une liste de cas humanitaires particulièrement graves concernant en particulier des mères et des enfants.

35. Le 8 septembre les Freiburger Nachrichten quotidien de langue allemande du Canton de Fribourg présente dans son supplément culturel plusieurs associations locales dont le Club Unesco Fribourg avec de nombreuses photographies de ses membres et une interview de son secrétaire.

36 Le 24 septembre s’ouvre à Lausanne une Journée d’étude organisée par le Bureau Lausannois pour l’intégration des immigrés (BLI) avec la Coalition Européenne des Villes contre le Racisme (ECCAR). Le Club Unesco de Fribourg est représenté par Laurence Deillon et Jean-Baptiste de Weck, Plusieurs villes suisses (Berne, Bienne, Lucerne, Zoug, Zurich) ont envoyé des représentants qui ont pris connaissance des expériences décrites par le président de l’ECCAR M. Hans Hesselmann (Nürnberg) et Mme Lucienne Releucher (Nancy). L’Ombudsfrau de Zurich, Mme Claudia Kaufmann a décrit son activité. La ville de Fribourg a déjà mis en route des initiatives recommandées par l’ECCAR. M. Hesselmann précise qu’il n’y a pas d’obligation particulière pour adhérer à la coalition : il faut compter sur la volonté et sur l’élan ! La participation active du monde associatif local est très importante.

37. Le 4 octobre, le club alerté par son membre Sarkis Shahinian, décide de soutenir une demande de libération de M. Dogan Askhali, écrivain turc d’origine arménienne, arrêté à l’aéroport d’Istanbul le 20 août. Deux juristes compétents membres du club, Ambroise Bulambo et Roger Macumi prendront contact avec l’avocat du prisonnier à Essen pour voir ce qu’il est possible de faire.

38. Le 5 octobre de nombreux membres participent à la grande fête préparée par les Autorités fribourgeoises en hommage à M. Joseph Deiss, ancien Conseiller fédéral,  élu pour une année entière président de l’Assemblée générale des Nations Unies. La cérémonie, chaleureuse et imagée  est clôturée par un groupe d’une vingtaine de jeunes filles et garçons, nés en Suisse de parents d’origine étrangère, qui clament  chacun dans sa langue maternelle la phrase de la Constitution fédérale suisse consacrée au respect des droits de l’homme !

39. Notre membre Sarra Magri assistante de la chaire de droit pénal de l’Université de Fribourg raconte son stage de deux mois à Bruxelles auprès de la Société internationale de droit militaire et du droit de la guerre. Elle a eu des contacts intéressants également grâce à notre club auquel elle exprime ses sentiments de gratitude.

40. Le 28 octobre M. Claude Gumy, directeur de l’ORS (voir ci-dessus §34) reçoit une délégation du groupe de soutien aux requérants d’asile. Il n’a pas d’objection à ce que des contacts soient établis par les associations avec les pensionnaires du Centre de La Poya. Des activités socio-culturelles comme des réunions sportives, la création d’un chœur, d’un groupe de danse africaine, la participation à des initiatives comme celle du « Festival des Soupes » de la Tuile, asile de nuit de Fribourg sont possibles. L’avis des pensionnaires peut-être sollicité. Il est possible de les encourager à élire un ou plusieurs porte-parole.

41. Le 6 novembre Bernard Roussel  apporte les amicales salutations de notre Club à la Journée portes ouvertes des Mosquées de Fribourg.

42.  Le 9 novembre le Club prend connaissance d’un nouveau projet de pièce de théâtre à monter à Fribourg en coopération avec « Amnesty International » sur le thème de l’immigration. La troupe congolaise « Le théâtre des intrigants de Kinshasa » jouera en français une adaptation de « Lysistrata » d’Aristophane « La Guerre ou l’Amour » avec un scénographie de Michel Faure (Genève). La période choisie se situe entre le 11 et le 20 avril 2011.  Le Club soutiendra activement cette initiative et regrette de n’avoir pu accueillir la troupe allemande « Stückwerk » qui se produira en Suisse  en février 2011 avec la pièce « Der Abflug ».

43. Le 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme, le Club pour l’Unesco  se joint à Amnesty international et au Ciné-club Universitaire pour présenter le film documentaire « Burman VJ » du Danois Anders Ostergaard  qui présente la situation tragique d’un peuple gouverné contre sa volonté par une junte militaire depuis plusieurs décennies. Après la projection, les représentants d’Amnesty International, du Département Fédéral des Affaires Etrangères et de l’IIEDH ainsi que la présidente de l’Association Suisse-Birmanie s’expriment sur la situation politique et sociale ainsi que sur les perspectives d’évolution du pays. Lors de la discussion avec le public  des propositions d’aide au peuple qui ne peut élire ses Autorités comme il le souhaite, et dont la volonté est bafouée en permanence, sont évoquées. Chacun est prié de signer les lettres adressées aux  responsables Birmans, les invitant à libérer des prisonniers et des prisonnières d’opinion.

44. Le 12 décembre une bonne douzaine de membres du Club participent à l’Assemblée générale de la Fédération Suisse des Clubs pour l’UNESCO (FSCU) tenue chez « Mama Africa » à Zurich.  Très bien préparée dans sa ville natale par Corinne Ziegler, présidente de la FSCU, l’assemblée statutaire est suivie à 15h00 par une introduction générale sur les clubs  pour l’UNESCO présentée devant un public intéressé et varié. : Mme Madeleine Viviani, secrétaire générale de la Commission suisse pour l’UNESCO, la Présidente Corinne Ziegler, Doris Neuenschwander. présidente du Club de Genève et Jean-Baptiste de Weck, secrétaire de la FSCU expriment les objectifs des clubs.  Mme Johanna Bouchard, collaboratrice  de l’IIEDH à Fribourg, présente, en complément du rapport de la Suisse au « Conseil des Droits de l’Homme » à Genève le rapport parallèle de la Coalition suisse romande sur les droits économiques, sociaux et culturels. Cet exposé est suivi par une Table ronde, animée par Paula Eger, qui permet à des personnalités zurichoises engagées en faveur des droits des migrants de donner des informations précises sur les activités menées en Suisse et en particulier en ville de Zurich. Mme Maja Wicki-Vogt, membre du Comité de l’Observatoire suisse pour les droits de l’homme et les étrangers et présidente de la Swiss Recovery Foundation et Mme Bea Schwager, responsable du Centre de contact pour les personnes sans papiers (SPAZ) et présidente de la campagne pour les droits de l’enfant « Aucun enfant n’est illégal » donnèrent de nombreuses informations documentées sur une situation concernant plus de 100.000 personnes vivant en Suisse. La discussion animée qui suivit manifesta le désir des participants de prendre des responsabilités, de parler et d’agir pour que les droits des personnes menacées soient respectés.